Thème

Dictionnaire

Bhutto (Benazir)

Benazir Bhutto, leader de l’opposition au Pakistan, a été assassinée lors d’un attentat le 27 décembre 2007. Retour sur la biographie de la première femme Premier ministre dans un pays musulman.

Naissance

Benazir Bhutto est née le 21 juin 1953 à Karachi au Pakistan. D’origine kurde du côté maternelle, elle est aussi la fille de l’ancien Premier ministre pakistanais Ali Bhutto, fondateur du Parti du Peuple Pakistanais (PPP). Renversé du pouvoir en 1977, ce dernier a été pendu en 1979, sous le régime dictatorial du général Zia ul-Haq.

Carrière politique

Après de brillantes études à Oxford, en Angleterre, Benazir revient au Pakistan en 1977.

En  1988, peu après la mort du général Zia, le PPP remporte les élections législatives. Benazir Bhutto devient alors Premier ministre. Elle est la première femme à accéder à ce poste dans un pays musulman. Une victoire qui déplait fortement aux milieux islamistes pakistanais.

Pouvoir et corruption

La carrière politique de Benazir Bhutto est marquée par les allers-retours au pouvoir. En 1990, elle est démise de ses fonctions pour corruption par le Président de la République Ghulam Ishaq Khan. Nawaz Sharif, de la Ligue musulmane, prend alors la tête du pays...pour céder sa place trois ans plus tard à Benazir, dont le parti (PPP) vient de remporter une nouvelle fois les élections législatives. Mais le succès est de courte durée. En 1996, Benazir Bhutto et son mari sont à nouveau accusés de corruption. Elle perd sa place de Premier ministre et lui se retrouve en prison. Benazir, qui conteste ce jugement, quitte le Pakistan en 1999 et s’exile en Angleterre puis à Dubaï.

Partage du pouvoir

C’est à cette époque que Perwez Musharraf renverse le gouvernement de Nawaz Sharif grâce à un coup d’Etat perpétré le 12 octobre 1999. Il devient Président du Pakistan le 20 juin 2001. Allié des Américains dans la lutte contre le terrorisme, Perwez Musharraf entame en 2007 des négaciations avec Benazir Bhutto. Ceci dans le but de partager le pouvoir après les élections législatives prévues en janvier 2008.

Retour d’exil

Le 5 octobre 2008, Perwez Musharraf signe un décret qui innocente Benazir Bhutto. Quelques jours plus tard, le 18 octobre, cette dernière rentre au Pakistan après de longues années d’exil. Elle est accueillie par de nombreux supporters, mais aussi par des bombes. En effet, son convoi est la cible d’un double attentat qui fait 139 morts.

Le 12 novembre 2008 elle rompt les négociations avec le Président Musharraf et est assignée à résidence.

L’attentat

Alors qu’elle est en pleine campagne pour les élections législatives avec son parti (le Parti du Peuple Pakistanais), elle est victime d’un attentat suicide. Elle meurt le 27 décembre 2008.