Thème

Dictionnaire

Bande de Gaza

La Bande de Gaza est un simple bande de terrain de Palestine méridionale en bordure de la Méditerranée qui faisait partie des territoires occupés par l'armée israélienne depuis 1967. En application des accords d'Oslo (septembre 1993), elle est devenue, en mai 1994, avec la Cisjordanie, un territoire autonome dirigé par le président de l'Autorité palestinienne. La bande de Gaza compte 1,2 million Palestiniens et environ 8 700 colons juifs (répartis dans 21 implantations sous autorité de l'Etat d'Israël). Selon un plan de désengagement mis au point par Israël, l'ensemble des colons de la bande de Gaza ont dû évacuer ce territoire en 2005.

Malgré sa petite taille (10 km de large sur 40 km de long et une superficie totale de 360 km²), la bande de Gaza compte presque autant d'habitants palestiniens que la Cisjordanie. La ville de Gaza, vieille de trois mille cinq cents ans, fut une capitale des Philistins, et son importance stratégique sur la route d'Égypte fait qu'elle a été maintes fois disputée. En 1948, les troupes égyptiennes parvinrent à la conserver, et la bande de Gaza fut placée sous administration égyptienne.

Déjà fort démunie économiquement, la région vit ses problèmes s'aggraver avec l'arrivée de 190 000 réfugiés chassés par la guerre qui vinrent s'ajouter aux 80 000 habitants originels de Gaza. Cette situation dramatique explique que la bande de Gaza ait été un terreau particulièrement propice au développement du nationalisme palestinien.

La bande de Gaza, d'où des commandos de fedayins commencèrent à lancer des opérations militaires en Israël en 1955, fut brièvement occupée par l'armée israélienne après la campagne de Suez de 1956. Elle le fut à nouveau en juin 1967, cette fois-ci durablement, après que le général Ariel Sharon eut déclenché en 1970-1971 une sévère répression pour éradiquer toute activité nationaliste. Malgré le traité de paix de 1979 entre l'Égypte et Israël, le territoire de Gaza demeura sous contrôle israélien.

Bien que l'intégration des Gazaïotes (les habitants de la bande de Gaza) au marché du travail israélien eût amélioré leur situation économique, le surpeuplement de la bande de Gaza en faisait un foyer de contestation toujours prêt à se réveiller. Ce fut chose faite en décembre 1987, avec le déclenchement de l'Intifada dans le camp de réfugiés de Jabaliya

Épicentre du nationalisme palestinien, c'est tout naturellement Gaza qui a été le premier territoire à bénéficier de la mise en place du régime intérimaire d'autonomie.