Thème

Sous-thèmes

Article

Petit retour sur l’origine de la démocratie

Petit retour sur l’origine de la démocratie

Le mot "democratie" vient du grec ancien : demos, qui signifie le peuple et kratos, qui veut dire le pouvoir. La démocratie est un système d'organisation où c'est le peuple qui gouverne. C'est un régime politique dans lequel le pouvoir appartient aux citoyens. En refusant que seule une minorité ou une élite gouverne, la démocratie donne une chance à tous les citoyens de s'exprimer et, par là, de décider de son avenir.

Le vote est un composant de tout régime démocratique. Mais pas n’importe quel vote : on parle bien ici du suffrage universel.

Le suffrage universel?

Le suffrage universel consacre l’égalité entre tous les citoyens : chaque citoyen reçoit une et une seule voix. La voix d’un citoyen ne vaut pas plus que celle d’un autre. De plus, le vote est secret et chacun est libre de choisir librement entre les listes et candidats proposés.

Cependant, selon les pays et les époques, le suffrage universel peut comporter des restrictions d'âge, de sexe ou d'insanité d'esprit. Il peut également présenter certaines conditions comme celle de la nationalité. Le suffrage universel n'a donc pas de définition absolue, mais se définit par opposition à d'autres types de suffrages qui limite le vote à une partie de la population, comme par exemple le suffrage censitaire basé sur un critère de fortune.

La démocratie, c’est aussi…

Mais la démocratie, c’est bien plus que voter. La démocratie est fondée sur les libertés des citoyens : exprimer librement ses idées, manifester, débattre, construire des compromis ou interpeler des décideurs. D’un autre côté, la démocratie établit aussi des devoirs, des règles décidées à la majorité, nécessaires pour permettre le respect des libertés et la vie en collectivité.

Son